Tout savoir sur la mérule : Santé, traitement, ...

Doit-on considérer la mérule comme le cancer du bâtiment ?

Absolument pas. Les zones correctement traitées et réparées ne seront plus contaminables par la mérule.  Lors d’une revente éventuelle, le rapport sanitaire fourni à la demande expliquera très clairement à l’acheteur potentiel que la crainte de récidive dans la zone contaminée est non fondée.

Puis-je toucher le champignon ? N’y a-t-il pas de danger ?

Il faut absolument démystifier le problème et avoir une approche fondée sur des bases scientifiques et non pas sur des croyances populaires. Il n’y a aucun risque à prendre le champignon en main.

La mérule est-elle dangereuse pour la santé ?

La mérule est un champignon dont le contact n’est pas dangereux pour la santé. L'inhalation des spores (donc s'il y a fructification par développement de carpophore), peut causer des allergies de type respiratoire (asthme) chez les occupants d'habitations contaminées. Les conditions de son développement, c’est-à-dire l’humidité du bâtiment, sont plus nocives pour la santé. De même, les moisissures sont plus allergisantes. 

Risque-t-on de propager le champignon dans tout le reste de l’habitation ?

Non, le mycélium retiré de son biotope ne pourra se développer dans d’autres conditions sauf manipulation spécifique (laboratoire,…).

Et en cas de fructification ?

S’il y a sporée (présence de poudre brune), on augmente de façon théorique les risques de germination bien qu’il y ait déjà dans l’air ambiant 2 à 4 spores de mérule au m³/air.

Le traitement est-il urgent ?

Si vous constatez la présence du champignon, c’est qu’il est déjà présent depuis un certain temps et ce ne sont pas quelques jours qui vont changer quelque chose. L'urgence dépend de la présence ou non de fructifications. Il est cependant conseillé de prendre des mesures d’urgence qui sont une ventilation et un assèchement de la zone.

D’où provient la mérule ?

Les spores de mérule sont présentes dans l’air ambiant. Pour que le champignon se développe, il faut que des spores soient en contact avec un substrat adéquat.

Pourquoi la mérule apparait-elle dans ma maison ?

Le substrat adéquat a été créé dans votre habitation :

  1. présence de bois à un certain taux d’humidité
  2. atmosphère confinée
  3. une certaine chaleur

Quels sont les endroits de mon habitation les plus vulnérables ?

Tous les endroits qui peuvent provoquer un taux anormalement supérieur d’humidité des bois d’œuvre : échelle de corniche, linteau de fenêtre en bois, plancher sous une douche qui fuit, bois stockés en cave humide non ventilée,…

La mérule continuera-t-elle son développement si j'assèche la zone ?

Serpula lacrymans, Serpula himantioides et Serpula incrassata, trois mérules des maisons, sont les seules espèces parmi les champignons des maisons qui sont capables, une fois établies, de se propager quasi sans apport d'eau extérieure. En cas de contamination par une mérule, il y  donc lieu de l'éradiquer complètement par stérilisation chimique.

Pourquoi dois-je effectuer un traitement chimique ?

Le mycélium de mérule reste présent dans la maçonnerie et, à défaut de stérilisation chimique, il pourrait se redévelopper si les conditions d’humidité, de chaleur,… redeviennent favorables.

La personne qui effectue ce traitement chimique doit-elle être agréée ?

Oui, elle doit être reconnue, suite à une formation, comme vendeur/applicateur de produits biocides par le SPF Santé Publique, Sécurité de la chaine alimentaire et environnement, service maîtrise des risques. Il s’agit de la phytolicence selon la norme européenne applicable en 2015.
 

Quelle est la teneur en eau normale du bois d'oeuvre en place ?

La teneur en eau normale d'un bois d'oeuvre en place varie de 7 à 14 %.

Quelle est la teneur en eau du bois nécessaire au développement de la mérule ?

La teneur en eau du bois nécessaire au développement de mérule est au moins de 18-20 %. De telles conditions d'humidité ne se présentent dans le bâtiment que par des infiltrations anormales d'eau suite à des défauts de construction, des accidents ("dégâts d'eau"), un défaut d'entretien ou encore une atmosphère saturée en vapeur d'eau.

Qu’est-ce que le bois autoclave ?

Il s’agit d’un bois qui a subi un traitement en profondeur afin d'être protégé contre les agressions biologiques (insectes - champignons) responsables de la détérioration du matériau.
Pour pallier à la putrescibilité du bois, le bois autoclave reçoit des traitements qui prolongent sa durabilité.

Pourquoi utiliser du bois autoclave ?

L'autoclave vide et pression permet d'agir jusqu'au coeur du bois, à  la différence du trempage qui n'agit qu'en surface. L'imprégnation est de  100 à 500 Litres par m³.  Le principe de ce procédé est de remplir toutes les cavités du bois de produit traitant. Dans un premier temps, le bois est ventilé à l’aide d’un vide très fort, puis le produit traitant est ajouté, sous maintien du vide, et pressé profondément dans le bois par surpression. Le bois autoclave est un bois protégé contre les agressions biologiques résistant aux intempéries.

Pourquoi, en reconstruction, après un problème de mérule, dois-je utiliser du bois traité classe d'emploi 4 ?

Afin de définir le degré de risques encourus par le bois selon les conditions de son utilisation, un système de classement a été mis en place.

Il existe 5 classes, dont les principales :

  • classe 2 : bois toujours  à l'abri des intempéries. Humidification possible par condensation occasionnelle
  • classe 3 : bois soumis à des alternance d'humidité et de sécheresse, sans contact avec le sol et sans piège à eau (ex. : bardage)
  • classe 4 : bois en contact avec le sol. Bois immergé en eau douce. Bois soumis à des humidifications féquentes ou permanentes

A-t-on déjà dû abattre un bâtiment à cause de la mérule ?

Si un bâtiment contaminé par la mérule a dû être détruit, c’est que le coût de sa rénovation globale était économiquement non rentable (problèmes de fissurations des façades, infiltrations importantes de toiture,…). Ces problèmes structurels ont été à l’origine du foyer de mérule et non l’inverse.

La mérule est-elle un parasite existant depuis longtemps ?

On trouve déjà des conseils pour remédier à un champignon de ce type dans la Bible et plus précisément dans le chapitre 14, versets 33 à 48 du Lévitique qui aurait été écrit par Moïse au XVe siècle avant Jésus-Christ.

Peut-on prendre des mesures préventives dans l'art de construire ?

Bien sûr, si on ne peut éliminer les risques d'humidification accidentelle, on peut aisément supprimer les causes permanentes d'humidification et éviter la stagnation de l'air humide. De plus, il ne faut pas oublier un entretien correct du bâtiment.