Mérule ou champignon des maisons

Plusieurs espèces de champignons répondent à l'appellation de "mérule". Cinq sont connues dans l'habitat en Europe. Serpula lacrymans et Serpula himantioides sont les plus dévastatrices du bois d'oeuvre dans le bâtiment.

Boiseries contaminées et dégradations importantes

La mérule est un champignon lignivore : elle se développe sur le conifère (bois résineux) mais attaque aussi le bois de feuillus, l’aubier du chêne, le hêtre et le peuplier. L’apparition de la mérule est étroitement liée à l’humidification du bois et sa croissance est favorisée en atmosphère confinée.

Mérule dévastatrice : elle vit cachée et est capable
de se propager  très rapidement

La mérule des maisons peut atteindre et altérer les structures porteuses des bâtiments. A partir d’une pièce de bois contaminée, la mérule peut traverser des zones non nutritives, parfois considérables, de maçonnerie, de plâtre ou de sol, pour atteindre d’autres pièces de bois.  Le mycélium de mérule fait son cheminement et est capable de transporter d’un point à l’autre l’eau et les substances nutritives indispensables à sa croissance.

Présence de mycélium de mérule ou de fructification
= Contamination de mérule

Le mycélium de mérule prend, dans les habitations, une très grande diversité de formes et d’aspects suivant les stades successifs de son développement, de sa localisation, la nature du support et les conditions ambiantes. Dans un espace libre et dans une atmosphère humide, la germination de la spore de mérule produit une masse ouateuse blanche qui peut atteindre 5 à 50 mm d’épaisseur. La masse peut devenir très volumineuse et former des coussins ± épais,- de 2 à 12 cm-, denses, à texture filamenteuse parallèle. Si l’espace est restreint ou si les conditions d’humidité ambiante ne sont pas optimales, le mycélium de mérule prend l’aspect de toile d’araignée. Sa couleur évolue selon les conditions de développement : d’abord blanc, passant au jaune, vert, rose ou violacé, avec une surface ocre ou grise.

Il ne s’agit pas de simples moisissures superficielles

La fructification de mérule est caractéristique. Les spores de mérule sont d’abord disséminées par projection dans l’air environnant et retombent en sporée sur les objets avoisinants et le sol. S’il y a un quelconque mouvement d’air elles sont emportées dans le bâtiment ou même en dehors.

Pourriture cubique  = Dégradation caractéristique des bois

La pourriture cubique est l’altération immédiate visible des boiseries dans lesquelles la mérule se développe. Le bois prend une coloration brun clair, perd sa dureté et toute résistance mécanique, perd jusque 50 à 60 % de son poids, perd sa capacité de rétention d’eau et se dessèche, se rétrécit et se fracture transversalement et longitudinalement jusqu’à se fragmenter en morceaux rectangulaires cubiques mesurant de 2 à 7 cm suivant le bois atteint. 

De nombreuses photos de nos chantiers sont visibles dans la rubrique "références".